De la littérature du Midi de l'Europe, Volume 1

Front Cover
H. Dumont, 1837
0 Reviews
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 123 - ... mérite, sur sa naissance, sur son caractère ; toujours des pleurs . des soumissions, des prières, qu'on ne saurait distinguer l'une d'avec l'autre , et qui affadissent le cœur. Des sirventes satiriques , où la grossièreté et l'injure tiennent lieu de nouveauté et d'esprit; des tensons, où les lieux communs de la galanterie sont débattus sans piquant et sans finesse ; des sextines , des retrouanges , des redondes , où la gêne de la rime chasse la pensée; et jamais une grande conception...
Page 26 - Arabes , autrefois rudes et sauvages , mais devenus voluptueux depuis qu'ils dominaient sur: les plus heureuses contrées de l'univers , sur celles où la mollesse avait exercé de tout temps le plus d'empire. A toutes les jouissances que peut procurer l'industrie humaine , excitée par des richesses immenses : à toutes celles qui peuvent flatter les sens et enivrer de la vie , les Arabes voulurent joindre tous les plaisirs de l'esprit, la fleur de tous les arts, de toutes les sciences, de toutes...
Page 412 - Venise , une vie aussi dissolue que la sienne : on lui contait un jour quelquesuns de leurs faits galans ; il les trouva si comiques qu'il se renversa sur sa chaise en riant aux éclats ; la chaise tomba, il frappa de la tête sur le pavé , et mourut à l'instant même au milieu. des convulsions du rire. Il était âgé de soixante-cinq ans. Les ouvrages dramatiques de l'Arétin sont les seuls qui puissent avoir contribué à l'avancement des lettres en Italie ; mais aussi il faut convenir qu'ils...
Page 55 - ... qui sont presque oubliés par l'histoire, mais qui ne souffrirent aucune invasion, qui, par une administration paternelle , augmentèrent la population et les richesses de l'état, et favorisèrent le commerce, auquel les appelait leur situation maritime, suffit pour consolider les lois, les mœurs et la langue des Provençaux. Ce fut à cette époque , mais dans une obscurité profonde , que le roman provençal prit complétement, dans le royaume d'Arles, la place du latin.
Page 153 - L'amour estimé pour sa quantité n'a point l'assurance de la durée ; l'amour dont la qualité est bonne ne se lasse jamais. Quand l'œil ne voit plus , quand les bras ne peuvent plus atteindre , on voit mourir le désir que les sens seuls ont fait naître : celui qui l'éprouve ressent alors une douleur très-aiguë ; mais elle dure peu , l'expérience nous l'atteste.
Page 256 - Voi ch'ascoltate in rime sparse il suono di quei sospiri ond'io nudriva '1 core in sul mio primo giovenile errore, quand'era in parte altr'uom da quel ch'i' sono, del vario stile in ch'io piango e ragiono fra le vane speranze e '1 van dolore, ove sia chi per prova intenda amore, spero trovar pietà, non che perdono. Ma ben veggio or...
Page 41 - On ne voit dans ces contes, outre les femmes, que quatre classes de personnes, des princes, des marchands, des moines ou calenders, et des esclaves. Les soldats n'y jouent presque aucun rôle ; la valeur et les hauts faits militaires, comme dans les fastes de l'Orient, y portent l'épouvante, y causent une désolation rapide, mais n'excitent point d'enthousiasme. Il ya donc dans les contes arabes quelque chose de moins noble, de moins héroïque que nous ne sommes accoutumés à désirer. Mais en...
Page 41 - ... la littérature de tout le Midi , à laquelle ces traits donnent un caractère oriental. Les récits eux-mêmes ont pénétré dans notre poésie long-temps avant la traduction des Mille et une Nuits. On en retrouve plusieurs dans nos vieux fabliaux , dans Boccace, dans l'Arioste ; et ces mêmes contes , qui ont charmé notre enfance , passant de langue en langue , et de nations en nations par des canaux souvent inconnus , se trouvent liés à présent à tous les souvenirs, à toutes les jouissances...
Page 152 - Abandonnons, dit-il, le style des troubadours, qui, dans leurs efforts, outrent la vérité; réprimons ma volonté, mon affection , puisque aussi bien je ne trouve point de langage pour dire ce que je trouve en vous. Tous mes discours, pour qui ne vous eût point vue, n'auraient pas de valeur; car ceux-là ne pourraient me prêter foi; et ceux qui voient, mais qui , ne voyant point en vous , songeraient à me croire , combien leur âme serait misérable I...
Page 92 - Salace din , rebelle contre lui , ose aujourd'hui se « moquer de la croix. « AMOUR. Croyez , Peyrols , que ce ne sera « point pour votre passage d'outre-mer que les « Turcs ou les Arabes laisseront la tour de « David. Croyez-moi plutôt, le conseil que je « vous donne est bon et doux à suivre : aimez « et chantez encore. Iriez-vous? les rois n'y « vont pas. Voyez quels combats ils se livrent; « voyez à quels prétextes les hauts barons ont « recours pour se disculper. « PEYROLS. Amour...

Bibliographic information