Collection complete des mémoires relatifs à l'histoire de France depuis le règne de Philippe Auguste: jusqu'au commencement du dix-septièrne siècle avec des notices sur chaque auteur et des observations sur chaques ouvrage. [1e série.], Volume 5

Front Cover
 

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 279 - ... contens et partoyent joyeux de sa présence. Là, luy estoyent apportées nouvelles de toutes manieres de pays, ou des aventures et fais de ses guerres, ou d'autres batailles , et ainssi de diverses choses ; là ordenoit ce qui estoit à faire , selon les cas que on luy proposoit, ou comectoit à en déterminer au conseil, deffendoit le contraire de raison, passoit graces, signoit lettres de sa main, donnoit dons raisonnables, octroyoit offices vaquans ou licites requestes. Et ainssi , en telles...
Page 184 - Item, voulons et consentons que de tous et quelconques profitz et droictz qui nous pourront venir et écheoir dore en avant, tant de prisonniers pris de guerre par nous ou nos gens , dont le prouffit nous pourroit appartenir, comme de pais raenconné, vous aiez la moitié entierement.
Page 326 - Flandres , celluy de laquel mort nous doulons, qui fu nommé, en son tiltre, Phelippe, filz de roy de France, duc de Bourgongne, conte de Flandres , d'Artois et de Bourgongne...
Page 345 - MES^ pour ce que aucunes gens pourroy ent contredire à mes preuves de la chevalerie de cestui roy Charles, disant que recréandise ou couardie luy tolloit (') que luy en propre personne n'aloit comme bon chevalereux aux armes et faiz des batailles et assaulx, ainssi que firent son ayol le roy Phelipe, et son pere le roy Jehan, et ses autres prédécesseurs; parquoy donques ne povoit avoir en luy si grant tiltre de chevalerie, comme je luy vueil imposer et adjoindre : à ceulx convient que je respondë...
Page 281 - ... remply de sagece , hault prince. Ot belle aleure , voix d'omme de beau ton ; et avec tout ce , certes , à sa belle parleure tant ordenée et par si belle, arrengé sanz aucune superfluité de parolle , ne croy que réthoricien quelquonques en lengue françoise sceust riens amender. CHATITRE XVIII : Cy dit, comment le roy Charles se contenoit en ses chasteaulx , et l'ordre de son chevauchier.
Page 403 - ... le duc d'Angou et le bon conestable alerent en Guienne , à grant compaignie de gens d'armes et d'arbalestriers. Item , sus mer ot vingt-cinq galées et grant foison barges et autres vessiauls ; lequel navire estoit fourni de grant foison de gens d'armes et d'arbelestriers. Item, en la frontiere de Picardie, contre les Anglois qui...
Page 352 - Celluy, dés-qu'il estoit jeunes, et encore assez enfent d'aage , lorsque la doulereuse bataille fu vers Poitiers, là où son pere le roy Jehan fu pris; comme coustume soit à si jeune qu'il estoit d'estre paoureux et de legier fuir, luy, nonobstant que il veist la fuite des autres, onques ne relainqui son pere, ne fouy; par quoy acquist lors le nom que puis ne luy chay ('), que on le disoit Phelipe le Hardy.
Page 336 - ... et c'est chose manifeste, si comme on voit les batailles où ordre est roupt, en peu d'eure, desconfites et vaincues : et sanz faille, d'icelle cause vint le non que on dit Ordre de chevalerie. De quoy « il doit
Page 395 - Charles, avoit relainqui (3) leS Anglois, et s'estoit venu rendre au roy de France , avec luy un sien parent et compaignon , moult vaillant escuyer, qui jadis avoit esté de la bataille des trente , du costé des Angloiz , appellé Jehan de Vuin , dit le.
Page 399 - François, qui jadis moult les ot grévez, tournée, par le bon sens du prince et la peine des ministres, en convalescence et bon eur , comme par exemple est déclairié le petit exploit que firent à si grant armée Anglois en France; et mesmement ladicte année le duc de Lancastre , parti qui fu l'an i $74, se rendy la ville et le chastel de La Rochelle, ainssi comme dit est.

Bibliographic information